Il est important de connaître ses droits

En tant que patient hospitalisé, vous avez des droits qu’il est important de connaître. Vous avez notamment un droit d’accès à votre dossier médical et vous êtes libre de refuser un traitement ou une opération.

Lors de votre admission

Si vous suivez un régime alimentaire pour des raisons médicales, signalez-le lors de votre admission. Les repas qui vous seront servis à l’hôpital seront adaptés sans supplément à votre charge. Si vous demandez un régime particulier pour des raisons philosophiques ou religieuses, l’hôpital devra en tenir compte mais pourra alors vous facturer des frais supplémentaires.

Vous pouvez désigner un représentant habilité à prendre les décisions à votre place et demander à ce que cela soit consigné dans votre dossier médical. Vous avez également le droit de faire mentionner dans votre dossier votre refus de certains traitements ou votre position personnelle relative à l’euthanasie (pour autant qu’elle soit conforme à la loi).

Au cours de votre hospitalisation, vous pouvez, si vous le désirez et en fonction de vos convictions personnelles, recevoir une assistance morale, laïque ou religieuse.

Pendant votre séjour

Vous bénéficiez des meilleurs traitements, compte tenu de l’état actuel des connaissances et des techniques disponibles.

Vous avez le droit de vous informer sur tout ce qui touche à votre état de santé. Le corps médical a le devoir de vous répondre avec toute la clarté souhaitée.

Vous avez la possibilité de consulter votre dossier médical. Le médecin a 15 jours pour répondre à votre demande.

Vous êtes libre de refuser un traitement. Le médecin ne peut pas vous soigner ou vous opérer sans votre consentement.

Si vous avez une plainte à formuler sur les soins qui vous ont été donnés, vous devez pouvoir vous adresser facilement au service de médiation mis en place par l’hôpital.

Votre vie privée doit bien évidemment être respectée, sans aucune exception.

La vie à l’hôpital

Vous pouvez disposer de divers services proposés par l’hôpital : télévision, téléphone, coiffeur, blanchisserie, etc. Ces services vous seront facturés par l’hôpital et ne sont jamais remboursés par l’assurance obligatoire.

Si c’est votre médecin traitant qui a préconisé votre hospitalisation, vous pouvez lui demander de vous rendre visite. Une seule de ses visites vous sera remboursée par hospitalisation. La déontologie prévoit que l’hôpital le tienne au courant de l’évolution de votre état de santé.

La sortie

C’est le médecin qui décide, en fonction de votre état de santé, de votre date de sortie. Vous êtes toutefois libre de partir plus tôt que prévu, contre l’avis du médecin. Dans ce cas, l’hôpital vous fera signer une décharge dégageant le médecin de toute responsabilité quant aux conséquences éventuelles de votre départ.

Votre dossier médical

A la sortie de l’hôpital, votre médecin doit vous remettre un rapport permettant à tout confrère d’assurer la continuité des soins.

Vos plaintes éventuelles

Si vous avez des plaintes à formuler contre les médecins ou l’hôpital, renseignez-vous d’abord sur vos droits auprès de votre mutualité. Si vous estimez que vos droits légaux en tant que patient n’ont pas été respectés, vous pouvez vous adresser au service de médiation que tout hôpital est tenu de mettre en place.

La convalescence

A la suite de votre hospitalisation, votre médecin traitant peut préconiser une cure de convalescence. Dans ce cas, prenez contact avec notre service social afin de connaître les établissements où vous pourriez séjourner ainsi que sur les disponibilités et la prise en charge des frais. Plus d’infos

Les soins et services à domicile

Vous trouverez également auprès de nos services toutes les informations utiles concernant les soins et services à domicile dont vous pourriez avoir besoin suite à votre hospitalisation : soins infirmiers et médicaux, kinésithérapie, repas chauds, prêt de matériel médical (béquilles, chaise roulante, etc.), aide familiale, etc.

L’aide sociale

Une hospitalisation peut avoir des conséquences importantes sur les plans affectif, professionnel et financier. En cas de difficultés, demandez-nous à bénéficier d’une assistance sociale.

Bon à savoir
  • N’hésitez pas à demander la consultation de votre dossier médical et à poser des questions.
  • La loi prévoit que vous puissiez désigner une personne de confiance pour vous aider à évaluer les informations médicales qui vous sont communiquées. Votre médecin de famille est la personne la plus indiquée.
  • Renseignez-vous au préalable sur les tarifs pratiqués par l’hôpital pour les services hospitaliers non remboursés.
  • Ne décidez pas à la légère de quitter l’hôpital contre l’avis du médecin.
  • A la sortie, assurez-vous de recevoir un rapport permettant d’assurer la continuité des soins, et qu’un dossier plus complet soit bien adressé à votre médecin traitant.
  • En cas de questions ou de plaintes à formuler, prenez tout d’abord contact avec nos services.
  • N’attendez pas que les problèmes s’accumulent pour demander une assistance sociale.