Médecines alternatives

  • Médecines alternatives – visites et consultations : intervention dans les visites ou consultations de pratiques non conventionnelles jusqu’à maximum € 70
Accédez aux conditions de remboursement

Une intervention de € 10 est octroyée par visite ou consultation, et pour un maximum de € 70 par an et par bénéficiaire pour des pratiques non conventionnelles : l’homéopathie, l’anthroposophie, la chiropraxie, l’ostéopathie, l’acupuncture, la mésothérapie, la kinésiologie, la sophrologie et l’hippothérapie pour les patients atteints d’autisme ou d’un handicap moteur.

Conditions d’octroi :

– Remettre un reçu du prestataire de soins mentionnant l’honoraire payé et la date de prestation.

– Lorsque le prestataire de pratiques non conventionnelles a également la qualité de prestataire de soins reconnu par l’INAMI et lorsque la prestation donne droit à un remboursement en assurance obligatoire et en assurance complémentaire, le remboursement en assurance complémentaire ne peut se faire sur base de l’attestation de soins (ou d’une copie de celle-ci) émise par le prestataire en sa qualité de prestataire de soins reconnu par l’INAMI mais sur la base de la remise d’un document distinct.

– Le prestataire sera également reconnu s’il a soit soumis une copie de son diplôme et de son assurance RC professionnelle, soit apporté la preuve de son affiliation à une organisation professionnelle d’une des pratiques reprises ci-dessus. La liste de ces prestataires est arrêtée par le Conseil d’administration qui peut l’amender selon les modalités arrêtées par l’Office de contrôle des mutualités et des unions nationales de mutualités. La liste est consultable ICI.

– L’intervention ne peut être supérieure au prix payé par le bénéficiaire.

  • Médecines alternatives – médicaments : intervention dans l’achat de médicaments homéopathiques et de phytothérapie jusqu’à maximum € 150.

Homéopathie :

Une intervention de 50% du prix d’achat et pour un maximum de € 100,00 par an et par bénéficiaire est accordée dans le prix des médicaments homéopathiques.

Conditions d’octroi : les médicaments homéopathiques doivent être prescrits par un docteur en médecine reconnu par l’INAMI; les médicaments doivent être délivrés par un pharmacien et répondre aux critères suivants : il doit s’agir d’une dilution de minimum 10.000 ou s’agir de préparations orales.

Phytothérapie :

Une intervention de 50% du prix d’achat et pour un maximum de € 50,00 par an et par bénéficiaire est accordée dans le prix des médicaments de phytothérapie.

Conditions d’octroi :les médicaments doivent être prescrits par un docteur en médecine reconnu par l’INAMI; les compléments alimentaires ne font en aucun cas l’objet d’une intervention; la liste de ces médicaments remboursables est arrêtée par le Conseil d’administration qui peut l’amender selon les modalités arrêtées par l’Office de contrôle des mutualités et des unions nationales de mutualités. La liste est consultable ICI.