Transports médicaux

Transports de malades
Transports non urgents en voiture privée : intervention jusqu’à € 90
Conditions de remboursement

Pour se rendre chez un médecin spécialiste ou être hospitalisé en clinique, hôpital ou maternité : la mutualité accorde une intervention de € 0,15 par kilomètre (à partir du 26ème kilomètre), parcouru pour le transport aller et retour, effectué le même jour et ce, dans les limites du territoire belge. L’intervention est limitée à € 30 par trajet aller-retour et un plafond de € 90 par année civile par bénéficiaire est fixé.
Conditions d’octroi : le service n’intervient que si les bénéficiaires du transport sont dans l’impossibilité de se déplacer par leurs propres moyens ou incapables d’utiliser les transports en commun en raison de leur état de santé; l’intervention s’effectue après déduction de toute intervention légale en assurance obligatoire ou toute autre réglementation; les remboursements doivent être demandés directement par les affiliés.

Transports non urgents en taxi ou via un service de chauffeurs bénévoles : intervention jusqu’à € 200
Conditions de remboursement

La mutualité accorde une intervention de € 0,25 par kilomètre dans le coût d’un transport de malade en taxi ou via un service de chauffeurs bénévoles (chauffeurs qui assurent un transport sans demander de rémunération en retour et sans en tirer de profit). L’intervention est limitée à € 30 par trajet aller-retour et celle-ci ne peut être supérieure au coût du transport. Un plafond annuel de € 200 par année civile par bénéficiaire est fixé. Ce service intervient pour les transports effectués vers un milieu hospitalier ou un centre de soins reconnus par l’INAMI, vers les établissements de convalescence reconnus par la mutualité et vers le cabinet d’un médecin spécialiste.
Conditions d’octroi : présenter la facture originale du transporteur ou un justificatif des frais de taxi; le service n’intervient que si les bénéficiaires du transport sont dans l’impossibilité de se déplacer par leurs propres moyens ou incapables d’utiliser les transports en commun en raison de leur état de santé; l’intervention s’effectue après déduction de toute intervention légale en assurance obligatoire ou toute autre réglementation; les remboursements doivent être demandés directement par les affiliés.

Transports non urgents en ambulance ou en véhicule médico-sanitaire léger (VSL) : intervention jusqu’à € 250
Conditions de remboursement

La mutualité accorde une intervention dans le coût du transport non urgent de malades en ambulance ou véhicule-sanitaire léger, à raison de maximum € 17,50 pour les dix premiers kilomètres augmenté de € 1 par kilomètre à partir du 11ème kilomètre. Celle-ci ne peut être supérieure au coût du transport et un montant minimum de € 7,50 reste à charge du patient. Un plafond de € 250 par année civile par bénéficiaire est fixé. Ce service intervient pour les transports effectués vers un milieu hospitalier ou un centre de soins reconnus par l’INAMI, ainsi que vers les établissements de convalescence.
Conditions d’octroi : présenter la facture originale du transporteur; le service n’intervient que si les bénéficiaires du transport sont dans l’impossibilité de se déplacer par leurs propres moyens ou incapables d’utiliser les transports en commun en raison de leur état de santé; l’intervention s’effectue après déduction de toute intervention légale en assurance obligatoire ou toute autre réglementation; les remboursements doivent être demandés directement par les affiliés.

Transports urgents en ambulance : intervention jusqu’à € 250
Conditions de remboursement

La mutualité prévoit une intervention de 50% dans le coût du transport urgent en ambulance pour autant qu’aucune intervention ne soit prévue dans le cadre de l’assurance obligatoire. Le plafond par bénéficiaire est fixé à € 250 par année civile. Conditions d’octroi : présenter la facture originale du transporteur; pour les transports urgents hors “appel 100”, remettre un certificat médical circonstancié justifiant l’urgence du transport; le transport doit être effectué vers un milieu hospitalier sur le territoire national; les remboursements doivent être demandés directement par les affiliés.

Transports urgents en hélicoptère : intervention jusqu’à € 500
Conditions de remboursement

Une intervention de 75% est octroyée dans le coût du transport urgent en hélicoptère. Le plafond par bénéficiaire est fixé à € 500 par année civile. L’intervention de l’assurance obligatoire dans les frais de transport en hélicoptère organisé dans le cadre de l’aide médicale urgente visée à l’article 1er de la loi du 8 juillet 1964 relative à l’aide médicale urgente, sera portée en diminution de l’intervention octroyée pour ce service. Conditions d’octroi : présenter la facture originale du transporteur; pour les transports urgents hors “appel 100”, remettre un certificat médical circonstancié justifiant l’urgence du transport; le transport doit être effectué vers un milieu hospitalier sur le territoire national; les remboursements doivent être demandés directement par les affiliés.